0692969766 [email protected]

La relaxation

Le naturopathe est là pour écouter et conseiller le consultant. Il n’est pas un psychologue. En effet, la présence de pathologies est parfois la preuve d’un malaise émotionnel. Il est donc important d’identifier les racines du problème. Ensuite, des améliorations sont possibles. En particulier par des conseils en respiration, sophrologie et relaxation. Enfin, il est possible de diriger le consultant vers un spécialiste si cela est nécessaire.

psycho-relaxation

Relaxer signifie « libérer » : la relaxation permet d’agir sur le plan physique, émotionnel et mental. Elle détend les muscles, dénoue les tensions corporelles, améliore la qualité du sommeil, relâche le mental, l’équilibre et la concentration et apporte un état de conscience et de présence à soi- même très positif. Pratiquer la relaxation apaise de nombreux troubles.

Voici deux techniques de base pour se relaxer :

La relaxation – Exercice 1

La première consiste à respirer en inspirant et en expirant par le nez, l’air gonfle votre abdomen, puis vos poumons jusqu’à la pointe de vos clavicules à l’inspire, votre diaphragme bouge dans ce mouvement, il se contracte, descend à l’inspire et masse vos viscères ; à l’expire votre ventre rentre et se dégonfle puis vos côtes se rétractent et vos poumons se vident jusqu’à la pointe de vos clavicules. Votre diaphragme se détend, il monte.

Cette respiration « complète » pratiquée sans forcer mais en conscience, 3,6, 9 x fois de suite détend le corps et l’esprit ; en se concentrant uniquement sur votre souffle cela aide à mettre au repos « l’incessant discours du mental » et a déconnecter le système nerveux orthosympathique au profit du système nerveux parasympathique ce qui apporte du calme, de la détente et de l’énergie. Si la tête tourne un peu au début c’est une réaction normale quand on a pas l’habitude de cette oxygénation.


La relaxation – Exercice 2

Le deuxième exercice est une technique inventée par Jacobson que vous pouvez pratiquer seul; à éviter cependant si vous êtes asthmatique ou sujet à des troubles obsessionnels, des rhumatismes ou encore goutteux.

Il s’agit d’inspirer, de contracter ses muscles et de faire une pause, une rétention d’air, pour prendre conscience de la contraction, puis d’expirer et dans le soupir de prendre conscience de la sensation de relâchement, d’observer le ressenti différent dans la zone musculaire travaillé.

Commencer par les pieds, les jambes, les fessiers, le ventre, les bras, le dos et remonter jusqu’au visage

Pratiquer trois fois chaque contraction/ relâchement en réduisant la tension progressivement.

La quatrième fois imaginer la tension ne pas l’agir.

Vous pouvez pratiquer assis ou couché.

Dans votre journée prenez conscience de vos muscles et des tensions que vous imposez à votre corps, apprenez à ne contracter que les muscles utiles au mouvement ou à l’action en cours pour ménager votre énergie Ainsi pour écrire ou utiliser un ordinateur inutile de crisper ses épaules, de bloquer les muscles du ventre, de croiser ses jambes et de suspendre sa respiration. Cela entraine fatigue et tensions inutiles.

Etre conscient de ses tensions et apprendre à se relaxer est un précieux outil de bien être

Quelques cours de sophrologie, le yoga ou d’autres pratiques corporelles peuvent vous aider à intégrer les différentes étapes d’une bonne relaxation afin que vous puissiez utiliser cette technique quotidiennement pour votre plus grand bien.

Séance d’initiation à la relaxation : https://www.youtube.com/watch?v=Xq7zkinde9I
Facebook
Twitter